_

 

vous êtes ici  >accueil  >studio fgphotographies  >photo aérienne

 

STUDIO   FGPhotographies

photo aérienne

________________________________________________

________________________________________________

________________________________________________

________________________________________________

scolaire

________________________________________________

________________________________________________

________________________________________________

Les photographies aériennes sont utilisées pour :

    Illustrer publications et sites internet

    Mettre en valeur des biens

    Assurer un suivi de chantier

    Réaliser une étude technique

    Mettre en évidence les enjeux et les impacts

    Faire des relevés d'information dans le visible ou l'invisible (infra-rouge, thermique ...)

    Pour l'agriculture de précision, la viticulture,  ...

 

Les photographies aériennes sont utilisées par :

      Entreprises, Industries, BTP, exploitants agricoles, viticulteurs,

    Agences immobilières, Syndics de co-propriétés,

    Urbanistes, Lotisseurs, Promoteurs, Architectes

    Maisons d’édition, Agences de presse, Agence de communication, Evénementiel, Graphistes

    Tourisme, Patrimoine, Parcs, Châteaux

    Conseil général, Conseil régional, Départements, Collectivités territoriales

    Organismes étatiques DRAC, DRIR, VNF

    Organismes spécialisés en recherche d’économies d’énergie et recherche de zones polluées

    Archéologues, Gestionnaires de parcs de production,

    Particuliers

  • Goeland  :  Drone à voilure fixe

    Pour nos activités de collecte de données sur de vastes étendues nous avons choisi des drones longue portée, aéronefs à voilure fixe, qui offre une bien meilleure autonomie et une réelle souplesse d'utilisation.

     

    De nombreux secteurs d’activité utilisent depuis longtemps des informations qu’ils collectent à l’aide de moyens traditionnels (photos satellites, géomètres, échantillonnage..).

    Les drones longue portée peuvent apporter des réponses plus précises, plus rapides et moins chères.

     

    La spécificité des marchés concernés par ces relevés d'information tient à leur récurrence : un agriculteur doit disposer de ces informations au moins 2 fois par an, une exploitation minière tous les 3 mois…

     

    Aspects réglementaires : Actuellement les scénario S2 et S4 établis par la DGAC sont concernés par cette activité (rappel : vol automatique hors vue, hors agglo et population). Nous intervenons dans le cadre du scénario S2, permettant de faire voler un drone dans un rayon de 1 km, soit 30 hectares couverts par vol.

     

    Aspects techniques :   Nous utilisons un vecteur (drone) à voilure fixe, polyvalent, de moins de 2 kg, capable de couvrir 30 ha et de voler de façon autonome sans intervention du pilote. Ce vecteur embarque bien entendu  un multi-capteurs (RGB, Thermic, multispectral et video).

     

    Aspects commerciaux : Les donneurs d’ordre ont besoin d’être rassurés sur la capacité de traitement de leur opérateur. Nous sommes un groupement qui fédère ses moyens : Une capacité à mobiliser plusieurs opérateurs pour des opérations le nécessitant (rapidité d'intervention, surfaces à traiter...).

    Des outils  informatiques adaptés et performants pour le traitement des données (assemblage de plusieurs centaines de photos à chaque mission).

    Des compétences spécifiques pour l’interprétation des données.

     

  • L'imagerie spectrale

    Présentation de la technique d'imagerie multi-spectrale

    En règle générale, les plantes saines sont vertes. Lorsqu'elles retiennent l'eau elles sont brun. Bien avant que les facteurs de stress qui menacent les plantes puissent être observés dans le spectre visible, ils apparaissent dans le proche infrarouge.

    Les systèmes d'imagerie surveille le rayonnement visible et proche infrarouge que les plantes reflètent. Cela permet de saisir les données dont on a besoin pour réagir aux problèmes causés par les changements climatiques extrêmes; mauvaises herbes, les ravageurs et les maladies; sur la plantation, l'irrigation abusive, l'application incohérente des engrais; mauvais drainage et une foule d'autres problèmes qui influent sur la santé des cultures.

    Systèmes d'imagerie au sol et des systèmes d'imagerie qui sont transportés dans des avions volant à basse altitude ont des avantages distincts par rapport aux systèmes de surveillance par satellite. Leurs points de vue sont moins susceptibles d'être entravés par les nuages. Ils sont moins sujets à des erreurs dues à des perturbations atmosphériques, la diffusion de Raleigh, de la fumée ou de la pollution de l'air. Les images proches de la Terre peuvent être capturées maintes et maintes fois dans les meilleurs délais sous le contrôle complet de l'utilisateur. Sans compter que les images satellites, d'une résolution comparable à celles qui sont capturées par des systèmes proches de la Terre sont chers.

    Les caméras de la famille ADC (appareil photo numérique Agriculture) de systèmes d'imagerie contiennent un capteur d'image haute résolution unique. Le capteur est divisé en une mosaïque de filtres. Chaque filtre permet un rayonnement soit rouge, vert ou proche infrarouge.

    Chaque système comprend un logiciel intégré. En ajoutant la lumière filtrée de chaque sortie de pixels du capteur, le logiciel est capable de convertir la couleur infrarouge capturé sur l'image (CIR) en un certain nombre d'indicateurs graphiques standard tels que le NDVI (différence normalisée indice de végétation) ou SAVI (Soil ajusté Indice de Végétation). Des indices tels que ceux-ci indiquent la biomasse, la teneur en chlorophylle et l'état de santé général des plantes.

    Les systèmes d'imagerie contiennent plusieurs capteurs d'image haute résolution MCA. Ces caméras sont disponibles par groupes de 4, 6 ou 12 capteurs. Les caméras peuvent être montées en cascade ou les capteurs individuels peuvent être enlevés pour fournir le nombre exact de capteurs nécessaires.

    Chaque capteur MCA est mené par un filtre optique à bande étroite. Le filtre limite le rayonnement capable de passer à travers elle à une bande étroite de longueurs d'onde spécifiques, de 10 nm de large. Par des combinaisons de longueurs d'onde filtrées les caméras MCA permettent aux utilisateurs de trouver un composé spécifique tels que les nitrates présents dans les engrais ou un type spécifique de végétation, chacun identifiable par une signature spectrale unique.

    Les filtres à bande étroite qui couvrent chaque capteur sont sélectionnables au départs. Il y a des combinaisons de filtres couramment utilisés dans l'agriculture de précision et ces filtres peuvent être adaptés aux besoins spécifiques.

    Des cultures basses comme la luzerne ou de l'orge peuvent être surveillées par des caméras situées sur des mâts télescopiques fixes ou mobiles. Pour une végétation plus haute, afin de ne pas sacrifier la précision dans l'extraction de NDVI et d'autres indices de végétation, un grand angle de visionnement est recommandé. Pour cette raison, les relevés sont effectués à bord de vols à basse altitude réalisés avec des drones sans pilote à voilure fixe.

    Notre logiciel spécifique permet à nos caméras de prendre des photos à des endroits programmés par GPS, de sorte que la totalité du vol peut être pré-programmé avant le décollage. Les coordonnées GPS sont enregistrées sur l'image de sorte qu'il n'y ai jamais de confusion sur l'image qui s'applique à la partie du champ.

  • Mises en application des relevés aériens réalisés

  • Ballon captif

    La technique utilisée, non polluante et respectueuse de l’environnement, consiste à suspendre un appareil photo sous un ballon gonflé à l’hélium. Ce dernier est relié par un câble à une plate-forme au sol et peut ainsi être maintenu en position fixe à l’altitude désirée, comprise entre 15 et 150 mètres.

    Grâce à un système de commandes radio, l’appareil photo renvoie les images au sol. Le photographe contrôle et oriente ainsi l’appareil photo en réglant l’angle, la rotation, le zoom, la mise au point, l’ouverture et le temps de pose.

    Contrairement à d’autres systèmes tels que l’avion, l’hélicoptère ou les drones, cette technique écologique et sans nuisances sonores, utilisant un gaz inerte et ininflammable, permet d’intervenir rapidement, avec une grande souplesse, dans un grand nombre de situations : événements publiques, événements sportifs, centre-villes, monuments classés, sites sensibles, lieux difficiles d’accès.

    Cette activité nécessite toutefois le respect de règles strictes afin de garantir la sécurité maximale lors des interventions, et l'utilisation d'un matériel répondant à des normes spécifiques. C'est ce que la circulaire du 12 avril 2012 a mis en avant en imposant un cahier des charges beaucoup plus complet et strict que précédemment aux opérateurs de prises de vues aériennes : agrément de pilote aérostier pour le photographe / demande d’autorisation de vol ponctuelle selon le lieu d’intervention.

    J’ai obtenu avec succès auprès de la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile) l'enregistrement de mon dossier de demande d'autorisation de vol répondant à ce tout récent cahier des charges et suis référencé dans la Liste des exploitants autorisés. Je suis enregistré auprès des services des différentes Préfectures du Rhône-Alpes et d’Auvergne en tant qu'opérateur de prises de vues aériennes. Je dispose également d’une assurance spécifique à l’utilisation de mon ballon. Enfin, je m’occupe pour vous des demandes d’autorisation ponctuelles complémentaires nécessaires pour réaliser vos commandes.

    Vous êtes ainsi assuré de faire appel à un opérateur œuvrant dans le cadre de la réglementation, sans que votre responsabilité de donneur d'ordre ne puisse être engagée.

     

    Je souhaite ainsi inscrire la relation avec mes clients dans une démarche professionnelle responsable,  gage d'un travail de qualité.

  • Galerie photo

  • UFPA

                          Fort d'une quarantaine de membres tous professionnels de la photographie aérienne par ballon

                          captif. l'UFPA est aujourd'hui une organisation incontournable dans le milieu des photographes

                          aérostiers.

                          Ses actions se situent aussi bien dans le domaine de la réglementation aérienne en participant en tant que consultant à l'élaboration des textes qui régissent l'activité, que pour apporter au quotidien à tous ses membres une assistance juridique, technique, commerciale et logistique.

     

    Cette année avec l'arrivée de la nouvelle réglementation, l'UFPA a fait bénéficier ses membres d'une aide pour la mise en conformité (déclaration, dépôt de dossier, élaboration des manuels d'activités particulières) et les a tenus informés des ajustements du texte au fur et à mesure de la mise en application de l’arrêté.

     

    Enfin, grâce à son réseau national de photographes (tous membres professionnels, enregistrés et autorisés à exercer par les services de la DGAC*) l'UFPA dispose d'un photographe dans chaque région pouvant ainsi répondre à un marché, une demande de reportage de prises de vues aériennes sur l'ensemble du territoire français.

     

accueil   I   mentions légales   I   plan du site    I    cgv    I    cpi    I    contact

©  fabrice grain  tous droits réservés

Web Design & réalisation fabricegrain.com